Ne pas soigner une fissure anale

La fissure anale est un trouble généralement bénin mais, qui s’il n’est pas soigné correctement, peut entraîner des conséquences plus ou moins graves. Tout d’abord, si la fissure n’est pas traitée rapidement, il est possible que la seule solution soit l’intervention chirurgicale, ensuite, un autre risque est l’apparition de fissures anales chroniques ; enfin, dans d’autres cas la fissure peut être causée par d’autres types de troubles bien plus graves, tels que la maladie de Crohn ou le cancer du colon. Une absence de traitement pourrait dans ce cas s’avérer fatale.

 

L’opération chirurgicale

La fissure anale peut généralement disparaître rapidement, si elle est découverte et diagnostiquée dans un laps de temps court. Elle peut ainsi facilement se résorber à l’aide de bains de sièges fréquents combinés avec l’utilisation de crèmes cicatrisantes. En effet, si la lésion est petite, une bonne hygiène et des soins quotidiens durant quelques jours peuvent la faire disparaître complètement.

Si de tels soins n’étaient pas prodigués, il faudrait avoir recours à une opération chirurgicale, qui bien qu’elle soit efficace entraîne des effets secondaires très dérangeants, le plus fréquent étant l’apparition d’une incontinence temporaire.

 

Les fissures anales chroniques

Si une fissure anale n’est pas traitée, il est possible qu’elle disparaisse d’elle même mais qu’elle réapparaisse au bout de quelque temps et ce de manière récurrente. Les mêmes symptômes réapparaîtront et le même genre de traitement que pour la fissure « classique » est conseillé ; c’est-à-dire le bain de siège et l’utilisation de diverses crèmes apaisantes et cicatrisantes. Cependant, à nouveau, si la fissure est laissée sans soins pendant trop longtemps, la seule option envisageable risque d’être l’opération chirurgicale.

 

La maladie de Crohn

La fissure anale peut être causée par la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire des intestins. Bien que cette maladie ne puisse pas être guérie, elle peut tout à fait être contrôlée grâce à une alimentation équilibrée et à l’utilisation de divers médicaments, notamment les antibiotiques ou les corticostéroïdes. Si cette maladie n’était pas traitée, elle pourrait entraîner de graves complications telles que la dénutrition, le développement d’anémie, l’apparition d’arthrite, de calculs rénaux, un retard de croissance chez les patients enfants ou adolescents, ou encore des avortements spontanés chez les femmes enceintes.

 

Le cancer du colon

La fissure anale peut dans certains cas (plutôt rares) être liée à la présence d’un cancer au niveau du colon. Un élément qui doit attirer l’attention du patient qui souffre de fissure anale est la présence de sang dans les selles. Face au moindre doute, il convient donc de consulter son médecin qui analysera les symptômes et réalisera si nécessaire une colonoscopie ; celle-ci permettra de confirmer un possible diagnostic de cancer. Ce cancer, comme tous les autres cancers possède d’autant plus de chances de guérison qu’il est découvert tôt.

 

En conclusion

La fissure anale est un trouble qui même s’il est susceptible de disparaître spontanément, va réapparaître dans de nombreux cas. La fissure peut aussi témoigner de l’existence d’une maladie plus grave ; il est donc impératif de la soigner au plus tôt.

bansoigner

Un commentaire à “Ne pas soigner une fissure anale”

  1. jonet.alain 24 juin 2013 at 13 h 53 min Permalink

    pendantles scéances de radiotherapies(recidive biologique apres prostatechtomie radicale il y a 3 ans) ,ai eu de gros saignements durant 6 semaines.Aujourd’hui c’est fini,mais une coloscopie ce jour detecte un probleme hémoroidaire.Que penser?


Réagir

Current day month ye@r *